DOWNLOAD Libération du Net ou appât du gain, ils mettent à disposition illégalement films, séries et musiques, et ça peut leur rapporter gros…

Fermé lundi soir par la gendarmerie nationale, Zone Téléchargement était de retour en ligne mardi midi (ou presque). Le téléchargement était impossible du fait de la désactivation du protecteur de liens DL-Protect. Peut-être la plus importante plateforme française de téléchargementillégal, Zone Téléchargement était le 11e site le plus visité en Hexagone, devant Twitter, avec près de quatre millions visiteurs uniques par mois, à 77 % des Français. Le préjudice pour les ayants droit est estimé à 75 millions d’euros, contre un chiffre d’affaires de 10 millions sur dix ans d’existence pour les administrateurs.

>> A lire aussi : Le site Zone téléchargement fermé par la gendarmerie, trois personnes en garde à vuePour la liberté ou le gain

Qui sont-ils d’ailleurs, ces administrateurs ? Selon la Sacem, à l’origine de la plainte contre le site en 2014 et cité par , deux des trois personnes mises en garde à vue seraient les administrateurs de Zone Téléchargement. Ils seraient installés en Andorre où ont été saisis voitures de luxe, biens immobiliers, beaucoup de liquidité. Ainsi que des comptes épargnes et des comptes offshore à Malte, Belize et Chypre. Les cinq autres personnes interpellées puis relâchées seraient de la famille d’un des administrateurs. Un “ business ” très lucratif et donc familial.

Retrouvez l' article original dans son intégralité sur www.20minutes.fr